RÉDUCTION DE LA PAUVRETÉ & LUTTE CONTRE LE TRAFIC D'ÊTRES HUMAINS

Magazine

Sala Baï : une école verte

Sala Baï : une école verte

Sala Baï s’est lancée dans une politique d’actions et de sensibilisation à la protection de l’environnement qu’elle tend à renforcer année après année : lutte contre le gaspillage, construction éco-responsable, actions de mobilisation avec les élèves.

Si depuis plusieurs années déjà, les circuits d’approvisionnement en produits maraîchers et le traitement des déchets des cuisines du restaurant d’application et de la cantine, huiles usagées et restes alimentaires, ont été rationnalisés, les bâtiments de la nouvelle école ont permis à Sala Baï d’aller plus loin encore dans l’intégration des bonnes pratiques environnementales. La construction a été pensée de manière la plus écologique possible (hauteurs des bâtiments, ventilation naturelle de l’école et du restaurant, assainissement des eaux usées, éclairage basse tension, conservation des arbres…) et un audit environnemental a été effectué en octobre dernier par le groupe Artelia dans le cadre du programme ‘’eco-school’’ du réseau d’écoles et entreprises sociales engagées dans la formation hôtelière en Asie du Sud-Est (ASSET-H&T).

Si les efforts déjà produits ont été salués, ce fut une bonne opportunité pour Sala Baï d’identifier, avec l’aide d’experts, des leviers d'action complémentaires dans le but de diminuer davantage encore l’empreinte environnementale du programme. Dans un pays où l’eau n’est pas facturée, les recommandations ont surtout porté sur des méthodes de sensibilisation des équipes et des élèves à son utilisation raisonnée.

Ces nouveaux outils viendront ainsi compléter les ateliers de sensibilisation aux déchets plastiques et à la lutte contre le gaspillage alimentaire animés par les chefs du Raffles Grand Hôtel d’Angkor que les élèves et les équipes mettent en pratique en cuisine, mais aussi lors d’opérations de nettoyage de la ville ou par l’utilisation de gourdes pour leur consommation personnelle d’eau et d’emballages naturels pour les pique-nique organisés lors de sorties scolaires.

Autant de bonnes pratiques qui font germer auprès de l’ensemble des étudiants et des équipes une conscience écologique plus grande. Dans un pays où la pollution de l’air, des eaux et des sols est de plus en plus critique et pourrait freiner à terme la croissance touristique, l’enjeu est donc de taille pour le Cambodge et les élèves de Sala Baï sont mieux préparés à y faire face.

Ensemble, luttons contre la pauvreté

par l'éducation et la formation